Énergies et autisme

 

Selon le site handicap.gouv.fr, les troubles du spectre autistique (TSA) toucheraient près de 1 personne sur 100 en France.

Les TSA se définissent comme des troubles de communication et des interactions sociales et se manifestent généralement dans le comportement d’un enfant par des intérêts restreints ou stéréotypés, des habitudes un peu rigides, et une résistance au changement.

Si Rodolphe CIULLA décrit dans son témoignage sur ce site officiel une « difficulté à gérer les informations sensorielles », notre expérience dans l’activité de Maison d’énergie nous inciterait également à considérer ces enfants comme étant des personnes dotées d’une sensibilité hors normes.

Des aptitudes exceptionnelles

 

Il est déjà admis et reconnu que la plupart des enfants, depuis leur naissance et le plus souvent jusqu’à l’âge de 7 ans, sont capables de ressentir, de voir, et d’interagir avec des énergies subtiles ou des phénomènes énergétiques que les adultes ne peuvent percevoir.

En partant du principe que les enfants autistes ont des aptitudes exceptionnelles dans des domaines méconnus, il est alors logique de penser que leur principale difficulté est de gérer un flot d’informations continues en relation avec cette hypersensibilité.

La complexité des situations qu’ils vivent les met dans une situation de mal-être insurmontable, qui se traduit alors par des blocages, ou des réactions physiques et psychiques qui sont incompréhensibles pour leurs proches.

« L’intérêt supérieur de l’enfant est nié par ce faux diagnostic de trouble de la relation », (1) à l’instar de l’électrosensibilité, dont l’existence est encore niée par des médecins qui n’y voient qu’une maladie mentale…(2)

Une vidéo publiée sur Internet accusait les compteurs communicants installés aux États-Unis d’être responsables de régressions et d’aggravation de différentes maladies, dont Parkinson. Des enfants diagnostiqués autistes et en phase de rémission voyaient leur état de santé se dégrader…
Les compteurs en question utilisaient des technologies de communication de type Wi-fi en hyperfréquences. (3)

Dans ce contexte, il est essentiel de pouvoir offrir à ces enfants un environnement sain, sans entités de basse vibration, sans anomalies géobiologiques, et sans cette pollution électromagnétique excessive dans laquelle baignent les adultes « connectés » en toute insouciance.

Une partie de l’activité de l’Association Maison d’énergie est consacrée à l’harmonisation des lieux de vie scolaires où évoluent des enfants et à l’information des structures d’accueil sur les effets des ondes haute et basse fréquence : troubles du sommeil, du comportement, agressivité, etc…

Nous pouvons agir.
Vous pouvez agir !

 

Voici le témoignage d’une maman qui a décidé de se battre pour aider son enfant :

 

« J’espère que le témoignage qui va suivre va contribuer à donner une lueur d’espoir à tous les parents, qui, comme moi, mènent un combat quotidien avec un enfant souffrant de troubles du spectre autistique.

Comme tous les parents, après le diagnostic de mon fils, j’ai voulu comprendre, je me suis posée mille et une questions : pourquoi lui ? qu’ai-je fait de mal durant ma grossesse ? quelles sont les causes connues ? les facteurs favorisants ? Et surtout que puis-je faire pour le guérir ?….

Malheureusement, force est de constater que l’origine de l’autisme est mal connue/ mal ou peu maîtrisée, même si la recherche commence à fournir peu à peu des éléments de réponses, des pistes à creuser, à exploiter telles que :
– l’approche génétique
– l’approche neuro-développementale
– l’approche environnementale (pollution, agents infectieux, microbiote, métaux lourds….).

L’approche environnementale a retenu toute notre attention lors de nos vacances à l’étranger. Un géobiologue également présent dans notre hôtel, nous a vivement invité à contacter dès notre retour un géobiologue dans notre région afin d’harmoniser notre lieu de vie. En effet, d’après lui, notre fils courait un grave danger (risque d’émergence d’une maladie grave) dû à la présence d’une source souterraine au niveau de sa chambre.

Nous avons donc contacté rapidement Michel, un homme très à l’écoute, intègre, consciencieux, bienveillant, charismatique … un homme qui maîtrise parfaitement son « sujet » et qui travaille d’une manière totalement structurée, ordonnée et efficace. Sa transparence, ses explications dans la démarche d’harmonisation, son objectif constant de contribuer à notre bien-être… lui ont permis de gagner notre totale confiance.

Dès le premier jour, des effets saisissants se sont faits ressentir sur notre fils : tant au niveau de sa santé (arrêt de la toux nocturne, renforcement de l’immunité ), qu’au niveau des troubles du comportement (moins d’agitation, moins d’angoisses…) et du langage (un langage qui s’est davantage développé et enrichi).

On peut donc en conclure que les facteurs environnementaux « sournois et invisibles » (les ondes, les sources souterraines, etc…), sont néfastes pour notre santé et ont contribué d’une manière certaine à accentuer les troubles de notre fils.

Grâce à l’harmonisation de notre lieu de vie par Michel, nous avons retrouvé la santé, de la Vie, de la sérénité et de l’espoir de guérison pour notre fils !

Merci Michel, tu as compris comme le disait si justement Hippocrate que «celui qui s’enquiert de la santé de son prochain doit prendre en compte non seulement sa constitution mais également le lieu sur lequel il vit ».

Marie W.

 

 

 

(1) Citation de Rodolphe CIULLA

(2) D’où une grande polémique autour de la personnalité du Professeur BELPOMME

(3) Voir à ce sujet cette vidéo : SMART METERS & EMF RADIATION ➜ The Health Crisis Of Our Time!