Le mom 3 au banc d’essai

Le correcteur de réseau électrique domestique mom 3 se présente sous la forme d’une plaque de 23 cm x 23 cm. Bien qu’il soit muni d’une cordelette, il n’est pas destiné à être porté sur soi comme le mom 1 ou le mom 2 (cf notre article à ce sujet) : sa place va naturellement dans ou sur l’armoire électrique d’une habitation ou d’un lieu de vie.

Fonctionnant sur le même principe que celui des oscillateurs de Georges Lakhovsky, une fois positionné sur un élément en contact avec le courant électrique, il transforme la vibration des ondes électromagnétiques du réseau 220 volts en vibration positive.

Protocoles des tests

 

Les tests que nous avons menés sont quantifiables et reproductibles par toute personne ayant un ressenti physique des énergies. Afin d’avoir une vision complète des effets du dispositif mom3, nous avons étudié ses effets dans un premier temps sur le biochamp des personnes ayant participé à ce test, puis ensuite nous avons analysé les effets de cette plaque en géobiologie.

Effets sur le biochamp

 

Le biochamp, ou corps énergétique, est l’enveloppe subtile qui entoure chacun d’entre nous. Sa taille est variable, et dépend de différents facteurs, internes et externes à la personne, comme la qualité de ses pensées, la nature de ses vêtements, la présence d’éléments énergétiques perturbateurs ou favorables dans son environnement immédiat.

C’est un excellent indicateur du bien-être de la personne, car dans une situation positive, le biochamp augmente naturellement ; il se rétracte de la même manière dans un contexte négatif. Sans rentrer dans les détails, imaginez le manteau d’une huître dans sa coquille, qui occupe tout son espace disponible : en cas d’agression, son réflexe de survie est de se rétracter immédiatement.

Dilatation et rétraction des corps subtils autour d’un être vivant sont mesurables à partir d’un niveau de référence en pourcentages.

Ainsi, nous avons demandé à plusieurs personnes de bien vouloir se positionner tour à tour debout à proximité d’un mur, non loin de prises électriques murales alimentées, sans aucun appareil électrique branché à proximité, ni aucun émetteur d’ondes pulsées dans l’environnement du test.

1. Biochamp de référence

Nous mesurons le biochamp, ou corps éthérique le plus dense de la personne. La pression sur les bords extérieurs de cette couche énergétique est ressentie par le sujet qui valide ainsi cette première mesure. Cette valeur est retenue comme étant la base 100 des mesures.

 

2. En présence d’un champ électromagnétique BF (CEM 220 volts)

Nous demandons ensuite à la personne de poser une main sur la prise murale qui se trouve à côté d’elle. Nous mesurons à nouveau le résultat.

Les différentes mesures effectuées donnent un pourcentage de diminution du champ éthérique compris entre – 71 % et – 75 %.

Ce n’est pas surprenant : le courant électrique alternatif génère un champ électrique et un champ magnétique qui sont perçus par tout organisme comme étant une agression. Dans le meilleur des cas, la gêne occasionnée est inexistante. Dans le pire des cas, c’est l’électro hyper sensibilité qui devient un réel handicap.

 

3. Avec le correcteur de réseau en fonction (mom 3 actif)

 

Nous posons le mom 3 sur un câble électrique, dans un bureau attenant. Nous procédons à une nouvelle mesure du biochamp du sujet. Le fait de mettre en fonction ou non le dispositif dans une autre pièce permet de faire des double tests « en aveugle », en choisissant une personne qui va recherche les fluctuations du biochamp du sujet, tandis que nous déplaçons aléatoirement la plaque pour la mettre en contact avec un câble électrique ou l’isoler du réseau.

Effets en géobiologie

 

Le meilleur moyen de tester les effets du mom 3 en géobiologie consiste à analyser un site avant et après positionnement de la plaque sur un élément du réseau électrique.

H. MAUERER conseille la mise en place du dispositif en contact avec une partie de l’armoire électrique d’une habitation : nous constatons que le simple fait de mettre la plaque en contact avec un câble électrique branché sur le réseau donne des résultats analogues, en amont et en avant de ce point

Nous remarquons également que l’information des ondes scalaires générées par la plaque se transmet facilement à l’eau qui a été en contact avec un appareil électrique.

En considérant uniquement le paramètre « taux vibratoire », les valeurs de l’eau contenue dans les verres ayant été à l’intérieur d’appareils électriques sont supérieures à la valeur de référence…

 

 Test dans une chambre d’hôtel

 

C’est dans une chambre d’hôtel tout à fait classique que nous effectuons la suite de nos mesures.

Ce choix est particulièrement pertinent quand on sait qu’aujourd’hui presque tous les établissements hôteliers mettent en avant l’argument du Wi-Fi gratuit partout, souvent au prix de l’installation de bornes émettrices tous les 10 mètres accompagnées de dispositifs CPL, un cocktail qui est malheureusement toxique pour la santé.

Sans surprise, le taux vibratoire de cette chambre est assez bas, avec une couleur en phase électrique, a priori infra-rouge.

Les champs magnétiques naturels sont faibles, la présence d’un courant d’eau est ressentie. Une ligne négative du réseau Hartmann apporte une mauvaise information, tandis que différentes mémoires de basse vibration laissées au fil des ans par le passage des visiteurs imprègnent lourdement les murs et les objets.

Pour conclure, des cheminées pathogènes dont une CCT de fréquence rouge vont troubler le sommeil des personnes les plus sensibles – ou des plus spirituellement évoluées…

Combien d’entre elles ne reviendront jamais dans ce lieu à cause de cet environnement perturbé ?

Pas d’entité ou d’autre anomalie significative étant relevée, nous positionnons alors un mom 3, en contact avec des fils électriques. L’endroit choisi se trouve derrière le téléviseur.

Dans la plupart des hôtels n’ayant pas de carte magnétique coupant le courant pendant l’absence des occupants, cet appareil reste toujours sous tension.

Comme vous pouvez le constater, l’opération est vite réalisée sans aucun outil ni montage compliqué !

Nous attendons quelques instants et reprenons la même série de mesures.

Le taux vibratoire a augmenté significativement ; même si nous sommes au-dessous des normes idéales il est multiplié par 4 sur une échelle de valeurs personnelle.

La couleur est ressentie, sauf erreur de notre part, en phase magnétique, et donc bénéfique pour la santé.

L’énergie négative des courants d’eau, des lignes géomagnétiques, de toutes les différentes mémoires a disparu !

En revanche, pas de changement pour les phénomènes cosmo-telluriques tels que les cheminées, qui sont toujours aussi actives.

Une fois ces constatations réalisées et vérifiées, nous retirons la plaque mom 3.

Au bout de quelques instants, les valeurs d’origine reviennent, sans aucune modification, altération ou amélioration.

  • Jusqu’où les effets du mom 3 peuvent-ils être ressentis ?

Nous suivons le même mode opératoire et constatons que la propagation des effets de la plaque s’étend sur tout le circuit électrique de l’établissement.

50 mètres plus loin, au niveau du restaurant principal, les indicateurs évoluent de la même façon en fonction de l’activation ou non du mom 3.

 

En conclusion

 

Les effets sur le corps éthérique de toutes les personnes testées prouvent incontestablement l’efficacité du dispositif non seulement qui non seulement rend positif un élément considéré comme étant agressif mais augmente la sensation de bien-être objectif, sans action du mental.

D’un point de vue géobiologique, les effets d’un les effets du mom 3 sont immédiats et temporaires, ce qui rend ce dispositif très intéressant pour améliorer facilement une partie des éléments qui viennent perturber un environnement et ce de façon complètement réversible.

Cette plaque mom 3 ne remplace donc pas une harmonisation géobiologique complète, mais est un objet qui devrait accompagner toute personne sensible pendant ses déplacements, et se généraliser dans tous les lieux de vie pour le bien-être de chacun, électrosensible ou en voie de le devenir.

Au sujet de la plaque : extrait du catalogue