Le Bol d’air Jacquier – test de l’Aéro 2

Vous êtes ici : communication d'Holiste - Bol d'air Jacquier

La méthode d’oxygénation biocatalytique inventée par René Jacquier en 1946 dans l’objectif de renforcer la vitalité des personnes malades a été accessible au grand public à partir des années 1989.

Nous nous sommes intéressés à cet étrange appareil, qui sublime les bienfaits de l’huile essentielle de résine d’une variété spécifique de pin des Landes.

La sensation d’être au cœur d’une forêt de pins maritimes

Quand vous essayez un appareil Bol d’air pour la première fois, vous avez cette impression unique de respirer à pleins poumons les puissantes senteurs d’une forêt de pins des Landes.

La nouvelle identité visuelle d’Holiste reprend ce thème dans sa récente communication (photo ci-dessus) que nous pourrions résumer par :

3 minutes de Bol d’air = 2 heures de randonnée dans une forêt de pins

Cet appareil est aujourd’hui utilisé dans de nombreuses occasions, et avec des objectifs variés : il s’agit la plupart du temps d’améliorer la qualité de l’oxygénation cellulaire.

Quand vous vivez dans un environnement pollué et/ou dans une situation de stress, prendre le temps d’une séance de Bol d’air apporte des bienfaits rapidement perceptibles.
Cette pratique est une aide pour de nombreuses pathologies.
Elle est parfaitement conforme avec l’approche énergétique : en aidant à lutter contre l’hypoxie, c’est à dire le manque d’apport en oxygène dans les cellules de l’organisme, le Bol d’air renforce la vitalité et les défenses immunitaires.
Les études scientifiques sont encore rares, mais présentent des résultats prometteurs, notamment face à des maladies graves comme le cancer. (1)

C’est le même principe que lorsque vous renforcez votre corps énergétique : un cercle vertueux s’installe et apporte des améliorations positives à différents niveaux, qu’ils soient éthériques ou physiques.

Pour une meilleure efficacité sur le long terme, une pratique régulière, voire quotidienne, de séances Bol d’air est indispensable.
Plus vous prenez soin de votre organisme, plus le procédé Bol d’air atteint ses objectifs.

Dans cet esprit, les sportifs utilisent régulièrement ces dispositifs pour améliorer leurs performances de façon naturelle.

Chacun étant différent, vous êtes libre d’adapter et la durée des séances et leur fréquence en fonction de vos goûts.

stand AME avec présentation du Bol d'air Tonic
Stand AME avec présentation du Bol d’air Tonic en plein air


A l’occasion des Rencontres d’écologie humaine, à la Cité des Paysages sur la Colline de Sion (la Colline inspirée de Maurice Barrès – belle synchronicité – j’ai fait la connaissance d’un utilisateur du Bol d’air Jacquier passionné : grand randonneur, il me disait faire pratiquement tous les jours une séance de Bol d’air de 15 minutes.
En passant devant notre stand, il n’a pas pu résister à l’envie de faire une séance avec notre Tonic !

Bol d’air équin – visuel extrait de la documentation Holiste

Il existe aussi un appareil destiné aux chevaux : le Bol d’air Équin, qui comme les autres dispositifs Bol d’air, va être un soutien précieux au moment des changements de saison, pendant les périodes d’allergies, en cas de maladie ou pour améliorer des performances avant un effort.
Cette méthode est reconnue non dopante par le LCH, Laboratoire de Courses Hippiques.

Et comme les chevaux sont par nature spontanés, ils savent nous faire comprendre que ces séances leur font du bien, sans être influencés par des éléments extérieurs !

Tonic ou Aéro 2 ? Nos premiers tests

Nous avons commencé par tester le modèle Tonic, qui possède un look inimitable, avec sa verrerie apparente, protégée par un capot translucide transparent, vert jade ou bleu azur.
En regardant l’Orésine entrer en ébullition dans son élégant flacon, nous imaginons être en face d’un alambic alchimique modernisé…

Vous pouvez définir la durée d’une séance entre 3 et 15 minutes, l’appareil s’arrête automatiquement à la fin du temps sélectionné.

D’un point de vue bioénergétique, nous avons relevé, sur un échantillon significatif d’utilisateurs, une augmentation stable du biochamp, ou corps énergétique.

Auparavant, nous avons pris le soin de désactiver les systèmes de repolarisation électrique de Hubert Mauerer afin de ne pas fausser les résultats. (2)

Ainsi, après une seule séance de 3 minutes, nous constatons un biochamp équivalent à 2 x la mesure de base effectuée avant la séance, selon nos protocoles habituels.

Le second modèle proposé est l’Aéro 2 – nos relations avec Holiste nous ont récemment permis de le tester :

L’Aéro 2

modèle Bol d'air Aéro 2

L’Aéro 2 est plus compact que le Tonic, et présente un design futuriste, avec une corolle de respiration au bout d’un un bras articulé permettant de l’utiliser dans différentes configurations, y compris en milieu hospitalier.
Ici, pas de verrerie apparente, l’Orésine, au cœur du fonctionnement du système Bol d’air, se trouve dans un réservoir transparent en-dessous du système de diffusion.

La base de l’appareil est équipée d’un système de lecture de cartes RFID pour les utilisateurs professionnels avec une gestion en libre-service – vous n’en aurez pas forcément besoin. Il n’est pas activé par défaut.
Un écran de commande permet de programmer l’intensité et la durée de la séance de façon simple :

La technologie utilisée dans l’Aéro 2 – arc à plasma -est différente de celle du Tonic, offrant cette souplesse de fonctionnement.

Mais dans ce cas, pour un utilisateur électro-sensible, quelles sont les risques d’exposition aux champs électriques et aux champs magnétiques ?

Mesure indicative des CEM

A une distance conseillée d’utilisation, c’est à dire à 10 cm de la corolle de respiration, et en gardant l’appareil à une distance d’une vingtaine de centimètres, nous relevons des valeurs très faibles :

Valeurs maximalesAéro 2 éteintAéro 2 en fonctionnement
Champ électrique6 V/m13 V/m
Champ magnétique4 nT22 nT

Quel est donc le secret de l’Aéro 2 ?

transformateur équipé d'un interrupteur on / off
Le transformateur d’alimentation de l’Aéro 2 et son interrupteur ON / OFF

En fait, l’Aéro 2 fonctionne en 12 V courant continu, avec une puissance de 46 Watts : il est alimenté par un transformateur équipé d’un interrupteur ON / OFF.

Les mesures indicatives ayant été effectuées dans la configuration de la première photo ci-dessus – avec le transformateur sur le bureau – il suffit d’éloigner celui-ci en le posant au sol pour ne plus avoir aucun rayonnement significatif autour de l’Aéro2.

Le Bol d’air et l’électrosensibilité : l’expérience du salon « Santé autrement »

Stand AME avec présentation du Bol d’air Tonic

A l’occasion d’un salon, nous avons présenté le Bol d’air Jacquier à de nombreux visiteurs, en séances découverte et cela pendant deux jours.
Pendant une durée moyenne de 8 heures par jour, notre appareil « Tonic » a fonctionné pratiquement tout le temps.

Personnellement, je dois avouer que respirer à proximité du Bol d’air cette huile essentielle si particulière a eu des effets inattendus.

Je ne cache pas que ma sensibilité aux ondes, et notamment les rayonnements haute fréquence, m’oblige à utiliser des dispositifs pour atténuer le mal-être ressenti (3).

Malgré ces protections, je ressens facilement la présence d’un téléphone portable à côté de moi, notamment dans un lieu fermé où chaque visiteur a sur lui un téléphone portable allumé.

De façon surprenante, je n’ai pas été gêné par cette pollution – le salon a pourtant accueilli plus de 3 500 visiteurs en deux jours, et j’ai même effectué des trajets d’une heure en voiture sans remarquer que mon épouse avait laissé son portable allumé…

Nous avons alors fait le rapprochement entre deux éléments intéressants : d’une part, les travaux du Professeur Belpomme, qui pour lutter contre l’électro-sensibilité, utilise des antihistaminiques, habituellement prescrits dans les cas d’allergies respiratoires, et d’autre part, l’action bénéfique de cures de Bol d’air pour les personnes souffrant d’asthme et… d’allergies respiratoires.

Serait-ce une coïncidence ? Une étude à long terme permettrait certainement de valider cette piste thérapeutique.

En attendant, si vous souhaitez tester le Bol d’air Jacquier, vous pouvez rechercher sur le site d’Holiste un Centre Agréé Bol d’air.

Maison d’énergie en fait partie, si vous êtes dans notre région, prenez rendez-vous avec nous !

Vous êtes prêt à tester, louer ou acheter un Bol d’air Jacquier ? Pensez à dire que vous avez lu notre page sur le site Maison d’énergie : Holiste soutient notre action !


(1). Article paru en 2015 dans Alternatif bien-être N°106 ; « Bol d’air Jacquier : son effet sur le cancer démontré » rappelait les résultats d’une étude scientifique de mars 2015 sur les effets de la supplémentation en oxygène – extrait de la revue disponible ici au format .pdf

(2). Notamment une plaque mom 3 – Voir les tests bio-énergétiques sur la page : Le mom3 au banc d’essai

(3). Voir ici : Un espoir pour les personnes électrosensibles