Coronavirus covid-19 : que faire pendant la période de confinement ?

Au moment où nous publions cet article, plus d’un milliard de personnes sur notre planète sont en confinement plus ou moins strict.

Rester enfermés, seul ou en famille, dans des espaces parfois exigus pendant de longues semaines peut vite devenir problématique.

Cette situation inédite est souvent source de tensions, de frustrations et de révoltes.

Pourtant, il n’y a aujourd’hui pas d’autre alternative pour aider les personnels soignants à accomplir leur mission et éviter que cette pandémie devienne la première catastrophe majeure du XXI ème siècle.

Le propos de Maison d’énergie n’est pas de vous donner des idées d’exercice physique que vous trouverez ailleurs sur Internet, mais de voir cette situation comme une opportunité d’un point de vue énergétique.

Une opportunité, car c’est une occasion idéale que la Vie nous propose pour prendre un peu de temps pour soi et pour ses proches.

C’est le moment de se recentrer, de méditer, d’apprendre, de comprendre, en se posant les bonnes questions.

Le ralentissement de nos modes de consommation remet en cause des pratiques, des habitudes fortement ancrées, et permettent l’émergence d’un horizon différent.

Nous sommes nombreux à penser que cet évènement planétaire va accélérer notre évolution : il y aura, à la fin de cette épidémie mortelle, deux genres de survivants. Ceux qui n’auront pas évolué, et ceux qui auront fait un pas de géant.

La première catégorie de personnes ressemble à tous ceux qui se sont précipités dès le premier jour de l’annonce du confinement sur les paquets de pâtes et de papier hygiénique dans les hypermarchés, tous ceux qui ont stocké à outrance, tous ceux qui ont cédé à la peur et à l’égoïsme.

J’aimerais que ce tsunami planétaire leur ait ouvert les yeux, mais je ne suis pas certain que cela arrive une fois que tout sera terminé.

Et puis, il y a les autres, tous ceux qui ont cherché dans l’adversité et un futur incertain, une autre façon de voir les choses.

Être conscients de la valeur de la Vie, de sa fragilité, aussi.

Apprécier chaque instant.

Chasser la peur de ses pensées

Aimer la Vie… tout un programme !

Alors, dans ce contexte difficile, que pourrions-nous vous conseiller de faire ?

Voici quelques pistes auxquelles nous avons pensé : pendant cette période de repli social, économique, parfois même affectif, utilisons le temps qui s’immobilise pour en faire quelque chose d’utile.

Bien entendu, toutes sortes d’actions allant dans le sens de la communauté, de la solidarité sont les bienvenues.

Nous avons vu des personnes sur les réseaux sociaux faire preuve de belles initiatives ou d’imagination pour agir dans ce sens : ici un thérapeute qui propose bénévolement des soins à distance, là une personne qui partage des ressources de son potager ou de sa basse-cour avec ses voisins…

Parallèlement à cet état d’esprit louable, nous vous proposons dans une approche géobiologique et énergétique de vous poser un instant, pour

1. Prendre conscience de soi

Prendre conscience de soi, c’est en quelque sorte se recentrer sur la richesse et l’immensité de ce qui est en nous.

La méditation

Le manque de temps est le prétexte principal pour lequel nous n’accédons pas à cet état de conscience nécessaire à notre évolution spirituelle.

Vous ne savez pas comment méditer ? Internet propose des ressources variées pour cette activité.

Nous vous conseillons l’ouvrage de Christophe André « Méditer, jour après jour » pour son accessibilité. (1)

Ressentir son corps énergétique

Autour de notre corps physique, différentes enveloppes énergétiques nous entourent.

Lors des accompagnements personnalisés AME nous vous apprenons à ressentir ces corps énergétiques dont vous n’avez peut-être pas encore pris conscience.

Pendant cette période où nous ne pouvons nous rencontrer, il est possible de faire cet apprentissage à distance. (2)

Si vous êtes en couple ou en famille, nous vous proposerons des exercices simples et interactifs à faire à deux pour acquérir la sensibilité nécessaire à cette perception énergétique.

Ressentir son corps énergétique, c’est accepter que nous sommes bien plus que de la chair et des os, et découvrir les dimensions invisibles qui nous entourent.

Avoir des pensées positives

L’énergie véhiculée par les médias contribue à entretenir un climat de peur et d’angoisse au sujet de cette épidémie : à longueur de journée, nous en sommes à compter les morts et les cas d’infection dans notre région, dans notre pays, dans le reste du monde.

L’inquiétude, la crainte d’être atteint, ou de voir ses proches atteints par une maladie dont on ne connaît pas encore de remède miracle se propage aussi vite que la contamination.

Les annonces contradictoires, les informations plusieurs fois confirmées puis démenties, la méfiance légitime face à une variété de sources dont la fiabilité est mise en doute… tout cela agit sur notre psychisme, avec de possibles incidences sur notre état physique.

Plus que jamais, il est important de ne pas être affectés par les mauvaises nouvelles pour garder un taux d’immunité optimal.

Gardons à l’esprit que la méthode Coué, même si elle paraît bien simplette, utilise une loi énergétique immuable qui est d’une grande puissance :


Le positif attire le positif


Imaginez une bulle de protection autour de vous, visualisez cette bulle en lui donnant des dimensions, une couleur, une texture qui vous conviennent… Observez les ondes négatives glisser sur la surface extérieure de cette bulle de protection et emplissez votre cœur d’Amour !

En effectuant quelques exercices de training énergétique, vous pouvez aussi renforcer vos défenses naturelles : activation du Torus, Merkaba, pratique du Feu du cœur…

2. Supprimer ce qui est nocif

Vous êtes coincé chez vous ?

Si vous ne l’avez pas déjà fait, c’est le moment de faire un tour d’horizon des mauvaises ondes qui vous entourent.

Les pollutions technologiques

Là, les choses deviennent plus difficiles, pour ceux et celles qui, endormis dans un confort technologique moderne, n’ont pas prêté attention à toutes ces choses qui venaient les polluer. (3)

Selon les statistiques publiées par Omdia le 26 mars 2020, le trafic Internet mondial a augmenté de 70 % en raison du confinement.

Si vous vous connectez chez vous en utilisant Wi-Fi ou 4G, vous allez exposer votre organisme – et ceux de vous proches – à des ondes haute fréquence qui ne sont pas compatibles avec la santé.

Vous aimez regarder des films sur votre tablette ? En laissant la connexion Wi-Fi active, vous allez consommer 20 % d’énergie supplémentaire. Quand cela est possible, enregistrez le film que vous souhaitez visionner sur la micro-carte SD de la tablette, puis coupez la Wi-Fi !

En mettant à profit ce temps de confinement pour repenser une installation, remettre en cause de mauvaises habitudes, vous avez l’occasion d’agir pour assainir votre environnement.

Les énergies subtiles

Votre lieu de vie n’a pas encore été harmonisé ?

C’est également l’occasion de vous entourer de bonnes vibrations en demandant une harmonisation géobiologique ! (4)

Nous avons la chance de pouvoir vous aider à distance tout en respectant le confinement : c’est une opportunité pour vous de faire cette expérience étonnante de ressentir un travail à distance quand les énergies de votre domicile changent et vous donnent un nouveau souffle, une impression de liberté…

Les mémoires bloquantes

Et si, pendant une pause comme celle que nous vivons, nous faisions le point sur les conflits non résolus, ou les deuils non terminés qui alourdissent notre conscience ? (5)

Pour s’en débarrasser, c’est très simple : il suffit de prendre rendez-vous avec nous !

3. Voyager

Tableau de Marie Cornelis - Grande Marée - http://www.mariecornelis.be
Marie Cornelis – Grande marée

Voyager, alors que nous sommes en confinement ?

Oui, et je terminerai cet article par cette proposition, en vous confiant un secret énergétique.

Effectivement, il est possible de voyager sans quitter son domicile. C’est un voyage spirituel sous une forme énergétique.

Si vous admettez le fait que je sois capable d’intervenir à distance dans votre maison, et de vous dire « il y a une cheminée cosmo-tellurique négative avec quatre bras sur votre droite », vous devez admettre que cela est possible.

C’est un exemple de cette capacité que nous avons de pouvoir nous déplacer par la pensée.

Black Elk, le chaman des Sioux Lakota, expliquait en substance qu’il n’avait pas besoin de construire un vaisseau pour voyager dans l’espace.

Avant d’arriver à cette maîtrise, vous pouvez faire l’expérience suivante en vous connectant mentalement à un lieu, grâce à une photo, ou une peinture.

Nous avons présenté dans un de nos articles la particularité de certaines toiles de donner accès à d’autres dimensions (6).

Les arts créatifs nous transportent, car nous nous mettons en connexion avec d’autres vibrations, qu’elles soient auditives, visuelles, tactiles, etc…

Prenons l’exemple de la photo de bambous au début de cet article : vous êtes prêts ?

Fermez les yeux, respirez calmement… vous verrez que le monde est infini au-delà des murs qui vous entourent.


1. Extraits audio du livre « Méditer, jour après jour » de Christophe André

2. Nous privilégions les rendez-vous via Skype, contactez-nous pour plus d’informations.

3. Pour un panorama complet, voir notre article : Tour d’horizon des pollutions électromagnétiques et autres ondes d’origine technologique

4. Prestation d’harmonisation pour votre domicile

5. Libération et effacement de mémoires bloquantes

6. CF l’article au sujet de Sophie Bassot et le chemin des Arts Sacrés