Postes de transformation haute tension et distances de sécurité

Lorsque vous recherchez un bien immobilier, vous êtes nombreux à être attentifs à la présence de lignes haute tension ou très haute tension dans le voisinage immédiat. (1)

Pour définir une distance de sécurité minimale, la règle des 1 mètre pour 1 000 Volts de puissance était jusqu’à présent la plus simple à retenir.

Mais faut-il retenir cette règle pour les postes de transformation haute tension ?

En effet, nous avons reçu de nombreuses demandes à ce sujet telles que :

« Je souhaite acheter une maison située à 20 mètres d’un poste de transformation électrique de 20 kV, j’aimerais savoir si il y a des risques liés à cela. »

Quelles sont les distances de sécurité à proximité de transformateurs haute tension ?

Nous commençons notre étude avec quelques cas concrets, et allons progressivement l’enrichir avec d’autres analyses sur le terrain.

Les différents types de postes de transformation

Pour acheminer l’électricité sur de longues distances, les premiers postes de transformation augmentent la tension jusqu’à 400 000 Volts.

En fin de réseau, les postes de transformation vont réduire la tension électrique de moyenne tension (20 000 Volts) pour assurer sa distribution jusqu’au client final en basse tension (220 à 380 / 400 Volts).

Nous allons nous intéresser à ces dernières installations, que vous avez statistiquement plus de chances de trouver dans votre environnement immédiat.

Les postes de transformation de quartier ressemblent la plupart du temps à une maisonnette au toit plat d’environ 12 m², parfois construite en parpaings, mais le plus souvent sous la forme de cabines préfabriquées de différentes dimensions.

Comme pour les lignes HT ou THT, le champ magnétique doit retenir toute notre attention.

La photo ci-dessus est un exemple de poste de transformation de campagne. Quels rayonnements pouvons-nous mesurer autour de celui-ci ?

Mesures indicatives à partir d’un poste de transformation de 20 kV en pleine campagne.

Nous avons choisi cette installation pour effectuer nos mesures indicatives, car elle est située à l’écart de lignes aériennes ou enterrées.

Une plaque rivetée en façade indique la tension et la puissance du poste de transformation : comme pour les plaques d’identification sur les pylônes HT ou THT, c’est une information claire et précise.

Il s’agit d’un transformateur de 20 000 Volts de tension, avec une puissance de 50 kVA.

La seule ligne enterrée en amont est une ligne de 20 000 Volts dont la position est connue. Le courant électrique est transformé en basse tension pour alimenter une station d’épuration.

Nous posons notre appareil à l’opposé de la ligne enterrée, à 20 cm de l’angle de l’ouvrage, et relevons une valeur indicative de 74 nanoTesla.

Le champ magnétique décroît très rapidement, à 5 mètres il est quasiment inexistant.

Mesures indicatives à partir d’un poste de transformation de 20 KV dans un village

Autre modèle de poste de transformation dans un village, toujours avec une enveloppe extérieure métallique.

La plaque signalétique en façade indique une tension primaire de 20 000 Volts, pour une puissance supérieure à celle du poste précédent : 160 kVA.

Le poste est fraîchement posé, est-il totalement raccordé ? Nous mesurons des valeurs non significatives.

Mesures indicatives à partir d’un poste de transformation de 20 KV dans un village, sans plaque signalétique

Voici donc un poste de transformation plus ancien, de couleur grise, au milieu d’un village.

Cette plaque presque effacée montre seulement qu’il s’agit d’un « poste de transformation haute tension EDF » , avec un N° permettant de le localiser, et la mention habituelle « DANGER DE MORT » qui doit normalement dissuader les bricoleurs, les curieux et les imprudents de farfouiller à l’intérieur.

Nous positionnons notre appareil de mesure BF à 20 centimètres de l’ouvrage : la valeur est de 938 nanTesla.

A une distance de 5 mètres, et loin de tout réseau électrique, nous obtenons 27 nanoTesla : nous sommes proches de la distance de sécurité pour être en conformité avec les normes SBM « zone de repos ».

Effectivement, à 6 mètres, nous sommes en-dessous de 20 nanoTesla, ce qui correspond à la zone « non significatif » pour une densité de flux de champs magnétiques alternatifs.

Un problème de transparence

A partir de ces éléments, nous nous rapprochons d’Enedis pour leur demander de nous communiquer la tension de ce poste de transformation.

Cette information – qui devrait être affichée en façade comme pour les autres postes de transformation – donnerait ainsi la possibilité à nos lecteurs de savoir qu’avec un transformateur haute tension de ce type, à partir de 6 mètres une habitation sera dans la zone de sécurité.

Nous serions ainsi heureux de rassurer toutes ces personnes qui estimaient que la distance de sécurité de ce type d’ouvrage devait être de 20 mètres !

Malheureusement, après avoir contacté différents interlocuteurs dans différents services, il nous a été répondu que cette information était « confidentielle ».

D’un côté, nous avons une politique de transparence qui permet de dire qu’à quelques mètres d’un poste clairement identifié comme étant de 20 kV, vous êtes en sécurité selon les normes SBM.

Alors qu’à 6 mètres d’un poste sans signalétique, pour une tension de XXX XXX Volts vous êtes en sécurité…

Dans cette situation, comment communiquer des règles simples et rassurantes ?

A suivre…


(1). Voir notre page : Lignes haute tension et distances de sécurité